Loading...

Les vieux à la retraite ! | Forum

Lieu du sujet: Index » Actu et politique » Actu
LeGrandMerlu
LeGrandMerlu Oct 29
Ce matin j'écoute une émission radio sur la Catalogne, avec de quatre journalistes, dont Ivan Levai (81 ans).


Le sémillant Elkabbach , même age, enchante toujours nos oreilles avec son émission hautement culturelle, Bliliothèque Médicis;


Qu'est ce qu'ils foutent encore là ces deux la, alors que Poivre et quelques autres ont été mis au placard manu militari ?


Y aurait pas un lobby quelconque comme semblait le subodorer la pétillante Charline Vanhoeaker, tient au fait où est elle passée celle la ?


Y en a des qu'étaient inconsolable comme Julien Lepers, pourtant je m'étonne de la longévité de Ardisson, quand je vois sa bouille toute fripée, il serait temps de lui montrer le chemin de la sortie, c'est vrai qu'il fait très attention à ne pas choquer nos maîtres.


Je parie qu'il est encore là pour longtemps celui la, y en a qui savent négocier.

Alain Biteman Modo
Alain Biteman Oct 29
Et Bouvard ? Et Leymergie ? Et Bedos père ?
LeGrandMerlu
LeGrandMerlu Oct 30
Bonjour, La Bite, comment vas tu ? - Content de te relire ... je croyais que tu étais malade. 


Alors, voyons, voyons ... Bedos ? - Il n'a jamais été employé d'une radio, ou d'une télé, hors sujet, la Bite.

Il est invité dans des émissions genre télé chez Ruquier ou d'autres, il se fait de plus en plus rare, rien à voir avec Elkabbach. 


Bouvard ? - Il avait été viré de RTL, limite d'age, dehors le vieux avait dit le boss, aussitôt l'audience a chuté, il a fallu le rappeler. 

Mais, au fait, sais-tu la Bite, que le Bouvard est ... youpiiee, mais je le trouve drôle, celui la.


Lemergie : Un surdoué, le seul qui ait vraiment du talent, père officier de la coloniale, il à écrit des scénarios de films, des livres, fait de la télé, de la radio, il a chanté des chansons, et a même reçu la médaille du mérite agricole... quel homme !  


En comparaison le seul mérite d'Ivan Levaï est d'avoir été l'un des maris d'Anne Sinclair.

Alain Biteman Modo
Alain Biteman Oct 30
Non je suis pas malade, simplement assez occupé en ce moment.

Mais sinon, moi tu sais que je m'en tape de savoir quelle est la couleur du calecif de Ruquier ou si Lepers se branle avec deux doigts. Je te le laisse.

Bedos, jamais employé à la radio ou à la télé ??! C'est une blague j'espère ! Regarde toutes les émissions où il a été chroniqueur.

Mais moi, personne ne m'irrite autant que la vieille Arlette Cabot et Philippe Labro.
Édité par Alain Biteman Oct 30
LeGrandMerlu
LeGrandMerlu Nov 10
J'avais oublié le fade Michel Drucker 
jean paul hauchon
hé hé ...http://www.contre-info.com/...e-la-famille-drucker

Voici un petit « complément d’enquête » avec cet article décapant d’Henri de Fersan (tiré de son défunt blog) : « DRANCY : LA MEMOIRE HEMIPLEGIQUE » Le procès par contumace de l’officier SS Aloïs Brunner, probablement décédé, a été l’occasion pour les boutiquiers de la mémoire de vaticiner sur les heures les plus sombres de leur histoire. Ils veulent qu’on parle de Drancy ? Et bien, parlons de Drancy… Parlons de ces juifs qui collaborèrent avec les nazis. Le camp de Drancy était largement autogéré par les Juifs. Ouvert en 1941, il servait de base de transfert dans le cadre de la Solution Finale (déportation des Juifs en Pologne suite à la publication par Theodore Kaufman d’un livre exigeant le génocide des Allemands). Sur 67.000 Juifs qui y transitèrent, seuls 8.500 étaient Français. Ce camp eut sept dirigeants : Asken, Max Blanor, François Montel, Georges Kohn, Robert Félix Blum, Georges Schmidt, Oscar Reich et Emmanuel Langberg. Le 24 octobre 1942, une police juive interne est créée, surnommée la « Gestapolak » en raison de son recrutement ashkénaze. Parlons d’Abraham Drucker (père de Michel), médecin chef qui assista Brunner dans sa rafle des Juifs de l’ancienne zone libre. Parlons de Jankel Jouffa, père de Yves Jouffa de la Ligue des Droits de l’Homme, qui participa à cette « police » comme chef d’escalier.. Parlons de l’UGIF qui mis dans sa poche les 750 millions volés aux Juifs et qui dorment probablement dans les caisses du CRIF, ce qui fait qu’avec les réparations, c’est le goy qui va payer l’argent volé par les Juifs aux Juifs, comme il paya, en lieu et place des Juifs, le milliard d’indemnités exigé par les Allemands aux Israélites suite aux attentats contre la Wehrmacht. Drancy, en 1944, fut à nouveau transformé en camp de concentration. A la différence près qu’y furent parqués tout ceux dont le régime gaulchévique voulait se débarrasser. Ce n’était plus un KL mais un Goulag, ce qui explique pourquoi Drancy I bénéficie d’une mémoire nickelée et que Drancy II « n’existe pas »… La preuve de ce déni de mémoire : les photos de Drancy I illustrant les livres d’histoire ont été prises… en août 1944 à Drancy II ! On va leur en donner, de la mémoire. Parlons de cette fillette de treize ans, fille de présumés « collabos » qui fut violée collectivement sous les yeux de ses parents par une bande d’ordures à brassard FTP (pléonasme). Parlons des colis de la Croix Rouge pillés par les FTP (habitude communiste, l’Arbeitstatistik faisait pareil à Buchenwald). Parlons des tortures infligés aux prisonniers (et aux prisonnières) dont René Château donne une pâle idée dans son livre L’Age de Caïn. Deux chiffres, deux chiffres seulement : Français exécutés par les Allemands de 1940 à 1944 : 29.775. Français exécutés par les gaulcheviques en six mois : 97.000…
Retrouvez cet article et l'info alternative sur : http://www.contre-info.com

Édité par jean paul hauchon Nov 10
Turlututu chapeau pointu
Au Vel d'Hiv c'était surtout des fans de vélo non? 
jean paul hauchon
ha turlututu dès que tu entend le mot pédale tu salive !!!!!
Turlututu chapeau pointu
oui connais-tu l'origine de l'expression être de la pédale ? 

Cocteau vivait chez Colette et comme il tamponait le cul du télégraphiste qui ramenait en bicyclette les messages et que par conséquence il en envoyait des tonnes - Colette quand elle voyait arriver le plan anal de Cocteau avait fini par lancer ''Cher Jean , voici encore venir votre ami de la pédale!" -

Comme quoi m^me en étudiant les vieilles tarlouzes on apprend des choses